Sérieusement, le lundi ? SÉRIEUSEMENT ?

Bon, c’est lundi du mois de janvier, on se doute tous qu’on est en train de râler d’agonie et de hululer à la mort au milieu du froid, du blizzard et de la presque pas neige qui ne tombe pas encore (mais ça ne saurait tarder, ce qui provoquera une fois de plus l’apocalypse à Paris dès qu’il y aura un demi-centimètre).

Déjà, j’aime autant vous dire que ça me met pas de bonne humeur. Ni lundi, ni janvier, ni la nuit à 17h (rien que ça, ça me déprime), ni le travail, ni le froid, ni RIEN. Je voudrais être un mammifère qui hiberne et dormir 5 ou 6 mois pour bien faire.

Or donc. Tout à l’heure, pendant que je grognonnais dans ma barbe, j’ai commis un acte minuscule aux conséquences pourtant impitoyables.

… J’ai reculé ma chaise de bureau pour me dégourdir le mollet.

Oui oui, vous avez bien lu. L’horreur totale. Mais total glauque et tout, hein.

A cet instant précis, glissant sur la moquette à la vitesse d’un gastéropode poussif, les roulettes ont coulissé mollement. Elles ont entamé une trajectoire sur laquelle, drame, se trouvait la multiprise de sous le bureau. Laquelle, par un hasard malencontreux, se trouvait être renversée sur le côté, allez savoir pourquoi. Laquelle, par soucis d’économie d’énergie, est équipée d’un petit bouton rouge qui brille quand c’est allumé. Laquelle, donc, se faisant frôler par le passage de la roulette, a donc jugé bon que ledit bouton bascule lentement (imaginez le ralenti de cette scène d’horreur, et la musique des dents de la mer en fond pendant que la roulette est en train de faire « Pom pom pom pom pom » sur la moquette). Ça a fait « clic ».

Et d’un coup, mon écran d’ordinateur est devenu tout noir.

Je suis restée la bouche un peu ouverte, la souris en l’air, et la mine interloquée avant que ça monte au cerveau. Le léger « clic » qui s’était à peine fait entendre, c’était l’interrupteur de la multiprise basculé par la roulette de ma chaise. Du coup plus de courant. Du coup plus d’ordinateur. Du coup gagné le droit de recommencer parce que tous les logiciels ne font pas de sauvegarde automatique.

c4a915766c71386db94aabc405eca200

….

Le lundi, ça devrait être interdit par la convention de Genève.

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :