Retard, mouvement social et autres gaudrioles de la SNCF

Ceci est tiré de faits tout à fait réels, rancuniers et vindicatifs. J’assume.

… et encore, j’y ai pas mis le gros monsieur rougeaud qui beugle « ha bah pour aller à Auschwitz en 40 y avait du monde, hein, mais là plus personne, sales communistes! » (je vous jure que je n’invente rien)(la RATP et le RER me rendent dingue, mais pas à ce point là quand même)(quoi que ça ne saurait tarder). Après tout le monde devait descendre du train qui n’allait pas plus loin, et il a tiré le signal d’alarme en ajoutant « tiens, voilà pour ces petits cons, ils repartiront pas de sitôt tirer au flanc! »
S’il n’y avait pas eu 284 personnes entassées entre lui et moi, je crois que je l’aurais mordu en visant la jugulaire. Ou plutôt je l’aurais enfermé dans la cabine du conducteur pour qu’ils s’entre-tuent. Parce que des fois il faut aider le darwinisme à faire son œuvre et… QUI A DIT « GROSSE AIGRIE » DANS LE PUBLIC?

« En écoutant Beethoven » de Lionello Balistrieri,
 Médaille d’or de l’Exposition Universelle de Paris en 1900, Musée de Turin

3 Comments on Retard, mouvement social et autres gaudrioles de la SNCF

  1. Luminator
    9 juillet 2013 at 10 h 59 min (4 années ago)

    Quand les irlandais me disent qu’ils admirent les français pour les grèves qu’ils organisent, ça me fait un peu déprimer… :p

    Répondre
  2. Camille
    9 juillet 2013 at 17 h 55 min (4 années ago)

    Les grèves je m’y suis habituée, ce qui me rend toujours un peu triste c’est de voir qu’on s’habitue aux suicides. Voilà, ne me remerciez pas pour l’ambiance 😀

    Répondre
  3. Appolonie Palpitante
    9 juillet 2013 at 23 h 33 min (4 années ago)

    Tant qu’on atteint pas le stade du type qui s’exclame « ha mais quel sale con, y en a qui font vraiment chier jusqu’au bout »… (véridique aussi hélas).

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :