Pour la rentrée, échange d’amabilités

Chers amis, après des vacances bien méritées et particulièrement improductives, nous voici tous de retour sur le chemin du travail. Je diras bien « dans la joie et la bonne humeur », mais ce serait peut-être présomptueux. Pour essayer d’égayer un peu cette période difficile, voici donc que je vous poste une nouvelle leçon de bonnes manières.
Ne me remerciez pas, j’ai reçu une très bonne éducation (le premier parmi mes connaissances qui crie « on dirait pourtant pas! », je proteste la bouche pleine avant de me moucher dans la nappe devant tant de haine).

« Loge im Sofiensaal, » de Josef Engelhart, 1903.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :