Pas de violence, c’est les vacances

Je jette ce message sur le oueb comme d’autres une bouteille à la mer, dans le désarroi le plus total, ô lectorat. Il se trouve que je suis quasiment privée d’internet, n’ayant sous la main qu’une clé 3G qui fait preuve de la plus mauvaise volonté du monde. Au final c’est peut-être pire que pas de connexion du tout, vu que là je garde pendant 25 minutes le fol espoir de poster un message (5 minutes pour afficher le blog, 5 minutes pour aller sur la page de connexion, 5 minutes pour se connecter, 5 minutes pour arriver à la page de rédaction du message, 10 secondes pour sélectionner l’image, 5 minutes à charger pour rien avant de m’envoyer me faire voir chez les Grecs).
Le tout suivi de 25 minutes de jurons, imprécations, cris, hurlements, menaces de jeter l’ordinateur par la fenêtre, après quoi j’arrache ma tunique et me couvre la tête de cendres en poussant des hululements désespérés.

Du coup les messages que j’avais préparés sont toujours dans l’ordinateur, refusant avec un acharnement éprouvant de charger sous le fallacieux prétexte que la connexion merdouille. Du coup, je préfère vous en avertir, il n’y aura probablement pas grand chose à vous mettre sous la dent d’ici au 20 Août, date où je reviens dans le monde civilisé. D’ici là, je vais aller noyer mon désespoir dans le sable chaud, les mojitos, quelques huîtres et un parasol (se noyer dans un parasol, tout un concept). Profitez bien de vos vacances, ô lecteurs bien-aimés, et à très bientôt, smoutch smoutch bisous et chantilly power dans votre coeur.

3 Comments on Pas de violence, c’est les vacances

  1. Shayman
    8 août 2012 at 15 h 02 min (5 années ago)

    Merci et bonne noyade très chère!

    Répondre
  2. Cristophe
    10 août 2012 at 22 h 57 min (5 années ago)

    Tu n’as jamais pensé à abréger tes vacances ?

    Répondre
  3. Appolonie Palpitante
    29 août 2012 at 19 h 22 min (5 années ago)

    Bizarrement, non. Je sais, je suis cruelle. Je n’abrège pas mes congés pour mes lecteurs. Quelle honte.

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :