Ô rage, ô désespoir, ô travaillite ennemie!

Cher lectorat avide de mes œuvres palpitantes (au moins), et qui va probablement se suicider en se plantant une cuillère à café dans le thorax de désespoir, je n’ai pas eu le temps de faire un détournement aujourd’hui. Oui, je sais, c’est moche, j’ai dû travailler (mais que fait la police?).
Pour me faire pardonner, demain, ce sera deux pour le prix d’un ma bonne Georgette!

Voilà, j’espère que vous ne me lapiderez pas virtuellement à coups de commentaires mous, à défaut de figues molles. 😀

2 Comments on Ô rage, ô désespoir, ô travaillite ennemie!

  1. Gabrielle
    8 septembre 2011 at 16 h 03 min (6 années ago)

    J’aime le concept de la lapidation à coup de commentaire mou, mais vu que je suis la seule, j’ai peur d’attraper une crampe aux doigts avant qu’il ne t’arrive quoi que ce soit!

    Répondre
  2. Mamy Palpitante
    8 septembre 2011 at 20 h 46 min (6 années ago)

    Ben avec un seul commentaire mou, là, je ne me sens pas très lapidée, je dois avouer… Mais merci de cet effort, c’est l’intention qui compte 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :