L’homme de ma vie

Cher petit papa Noël, l’univers, Dieu, le destin, qui vous voulez,

Promis j’ai été bien sage et je voudrais vous parler de mon prochain cadeau karmique relationnel.

Non, parce qu’en fait, tout bien réfléchi, le prince charmant en collant moulant sur son beau cheval blanc, ça ne me tente pas trop. Je ne sais plus où j’ai lu/entendu que si un gugusse était obligé de se taper la forêt de ronces, le dragon, l’armée du mal, la méchante sorcière, la malédiction de la moooooort, etc, etc, tout ça  juste pour chopper une fille, c’est quand même qu’il doit être sérieusement pas gâté par la nature. Et que Shrek avec l’ogre pustuleux  qui va chercher la princesse, ce serait donc finalement plus proche du documentaire que du film pour enfant. Vu comme ça, ça vend du rêve, non?

Ensuite, je ne pense pas être une princesse (oui je sais c’est assez décevant). Par exemple, parfois le dimanche matin (le dimanche matin à 15h) devant ma glace, je me dis : « Haaan je me suis pas démaquillée en rentrant à 6h du mat de la soirée, hinhin, maintenant je ressemble au chanteur de Kiss! ». Je ne crois pas que Cendrillon se soit fait ce genre de réflexion après le bal avec le prince charmant . Quoique… elle avait perdu une chaussure en route, si ça, ça ne sent pas la soirée qui s’est terminée en vrac…

Tout ça pour dire que j’ai émis l’autre jour une théorie bien plus réaliste et pragmatique que celle d’attendre le prince charmant. En fait, tout est venu de cet évènement improbable : après des années d’activité sportive équivalente à celle d’un paresseux, je me suis inscrite dans un club de sport. Ceux qui me connaissent dans la vraie vie, refermez la bouche ou cessez de hurler de rire hystériquement, vous êtes désobligeants. Je vous zute.

J’ai pas vraiment choisi un sport fin et délicat. Je ne m’étire pas l’épigastre dans la position dite du lotus-mauve-en-floraison-un-matin-brumeux-d’automne-au-bord-du-lac. Disons plutôt que ça se termine avec des bleus et des courbatures telles que je n’imaginais même pas l’existence d’autant de muscles sur mon corps. Je rentre chez moi à deux doigts de l’attaque cardiaque, et il me faut deux jours pour m’en remettre, pendant lesquels je monte les escaliers de mon immeuble (2 étages) en faisant « Aïe! », « Ouille! », « Grmffff! », « Sa mère… » à peu près à chaque marche.

C’est alors j’ai eu la révélation absolue, le soir, chez moi. J’étais gavée d’aspirine, ça fouettait le baume du tigre (et BIEN ENTENDU, même avec les mains lavées 3 fois j’ai trouvé le moyen de me mettre le doigt dans l’œil… ben le savon ça n’enlève pas tout le baume du tigre et les yeux ne sont pas du tout un organe compatible avec ce genre de substance), j’avais sur le dos mon coussin chauffant rempli de germes de blé et d’épeautre que ça sent le pain un peu bizarre. La classe internationale et le summum de la forme, pour faire court.

A cet instant j’ai tout compris.

L’homme de ma vie sera ostéopathe.

 

 

8 Comments on L’homme de ma vie

  1. Gabrielle Busson
    16 octobre 2014 at 17 h 34 min (3 années ago)

    j’ai refermé ma bouché béante et maintenant je me demande: tu fais quoi comme sport en fait?

    PS: Kiné c’est aussi une option à envisager!

    Répondre
  2. Appolonie
    16 octobre 2014 at 22 h 30 min (3 années ago)

    J’ai choisi le plus fin et délicat: le krav maga.

    J’ai mal.

    Répondre
  3. hugues
    17 octobre 2014 at 13 h 38 min (3 années ago)

    j’ai refermé ma bouche béate mais j’árrive pas à m’arr6eter de rire … désolé 🙂

    Répondre
    • Appolonie
      27 octobre 2014 at 22 h 08 min (3 années ago)

      Après tout le but de ce blog étant de promouvoir la joie et la bonne humeur, je ne peux pas en vouloir à mes lecteurs de se bidonner ^^

      Répondre
  4. Nayou
    6 novembre 2014 at 18 h 34 min (3 années ago)

    t’es plus suicidaire qu’un lemming…. rappelle-toi comment a fini l’expérience « aïkido »…

    Répondre
  5. Hugues
    30 juin 2015 at 12 h 22 min (2 années ago)

    Bon… Je poste ici mais c’est bien parce que je viens de me refaire les six derniers mois de ton si délectable blog ☺
    Merci encore d’exister et de nous faire autant rire!

    Répondre
    • Appolonie
      30 juin 2015 at 17 h 44 min (2 années ago)

      Wha, j’ai de fidèles lecteurs qui reviennent se faire 6 mois de blog, la vache! Merci Hugues! 🙂

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :