Le téléphone vaudou

Mes petites mouflettes à houpette,

Comme dit précédemment, j’ai donc un nouvel emploi dans le fascinant monde de la recherche publique. Des amis, qui baignent dedans depuis un bon moment, m’avaient prédit un tas de choses assez saugrenues, par exemple sur la gestion des personnels, la force d’inertie du système, ou un certain nombre de choses qui fonctionnent de telle façon que les Shadoks n’auraient par renié le schmilblick.

Par exemple, le premier mois, on a oublié de me payer (oui payer les gens c’est très accessoire au début, apparemment). Ou bien je suis sensée bosser sur deux sites, mais je n’ai toujours pas de bureau dans le deuxième site (j’en aurai peut-être un en octobre quand une personne qui doit démissionner va partir, parce qu’apparemment me trouver un bureau et un poste téléphonique, en 3 mois ça n’a pas pu se faire, c’est trop compliqué). Bienvenue dans la maison des fous!

Mais il y a un truc qui surpasse tout le reste.

J’ai un TELEPHONE VAUDOU. Si si si. Parfaitement. Il est sous une influence spirituelle très farceuse, qui provoque des tas de choses aléatoires dans le réseau téléphonique.

Je vous explique. Quand je suis arrivée, on m’a donné un poste téléphonique que j’ai donc branché à la prise murale prévue à cet effet. Deux heures après déjà un coup de téléphone, ce qui me stupéfie car personne ou presque n’avait encore mon numéro. Je décroche : au bout du fil une dame très surprise de tomber sur un timbre féminin, vu qu’elle appelait le portable de son mari (si j’avais été vicieuse, j’aurais braillé un truc du genre « Tu ne le reverras jamais, morue, il était temps que tu saches qu’il m’a fait deux enfants et que désormais il fera sa vie avec moi!!! » avant de lui raccrocher au nez. Juste pour rire. Oui j’ai un humour terrible.)

Nous concluons donc à l’erreur de composition de numéro, désolée de vous avoir dérangée, je vous en prie, au revoir madame bonne journée. Vingt secondes après, paf, rebelote. Elle retente une troisième fois, c’est encore moi. Il s’avère après discussion que son mari bosse dans le labo qui vient de m’embaucher, il a peut-être foiré son renvoi de portable et l’a dirigé vers mon poste. Bon. C’est ballot mais admettons.

En quelques semaines, ça commence à s’accumuler. Mon poste sonne, ce sont des gens qui veulent le service informatique, Madame Duchmol, la comptabilité de la société Schmoldu. La stupeur et la moutarde commence à me monter au nez. Lundi matin, le répondeur clignote et j’ai droit à une scène de ménage enregistrée : « Ha bravo maintenant tu te mets sur répondeur quand j’appelle juste pour pas me parler, c’est dégueulasse, je te préviens tu vas pas t’en sortir comme ça! Tu me dois des explications! ». Suivi d’une salve de noms d’oiseaux. Je n’ai pas osé rappeler pour dire qu’à priori elle s’était adressée au mauvais répondeur…

Enfin ce matin on a touché le pompon: la dame voulait joindre un intérimaire conducteur de poids lourds sur son portable, elle a bien composé le bon numéro de portable qui s’affiche sur son poste, et elle atterrit chez moi, deux fois de suite.

Du coup j’ai la ferme intention de procéder à un désenvoutement (mais j’ai peur que ma collègue de bureau tombe amoureuse de moi, elle vient d’acheter une maison avec son conjoint alors ça m’embêterait un peu…)

marabout-vaudou

 

 

2 Comments on Le téléphone vaudou

  1. Chris Dufaun
    31 juillet 2015 at 20 h 55 min (2 années ago)

    « … ce sorcier mondialement connu dans le quartier  »

    Hem… oui bien sûr, et moi je suis universellement reconnu dans mon salon pour guérir les mouches de leurs toux grasses, l’herpès d’orchidée et autres ramollissage de disque-dur de tondeuse à gazon, le tout à distance et sans les mains :p !

    C’est un de vos montage, très chère Appolonie, ou c’est pour de vrai…?

    Répondre
    • Appolonie
      21 août 2015 at 13 h 55 min (2 années ago)

      Ha je plaide non coupable, je n’ai rien monté du tout, c’est une vraie publicité!

      Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :