Le Haïku palpitant – 1

Mes charmants éléphants affriolants,

Le haïku est une forme poétique très codifiée d’origine japonaise. Il s’agit d’un petit poème  extrêmement bref visant à dire l’évanescence des choses. Exemple:

Un vieil étang et
Une grenouille qui plonge,
Le bruit de l’eau.

J’ai décidé, étant donné mon extraordinaire potentiel créatif, de vous livrer parfois ma vision de l’évanescence des choses de ma vie quotidienne. Je suis sûre que vous apprécierez sans le moindre doute les sommets de lyrisme que je peux atteindre. Commençons donc par un épisode inspiré d’une expérience unique en son genre que j’ai vécue hier au soir.

Ôter un piment de l’ongle,
L’œil qui démange.
Sa mère.

2 Comments on Le Haïku palpitant – 1

  1. Ug
    13 novembre 2015 at 16 h 09 min (2 années ago)

    wouhahahahahahahahahahaaaaa 😀

    bon… j’ai lu ça pendant une réunion et tout le monde autour de moi s’est demandé pourquoi je me retenais de pouffer.

    comme d’hab… merci 🙂

    Répondre
  2. Appolonie
    16 novembre 2015 at 7 h 52 min (2 années ago)

    Je vais finir par mettre une mention d’avertissement : « La lecture de ce blog nuit gravement à la crédibilité professionnelle. » 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :