J’en tiens une sévère

La potion d’amour, Evelyn de Morgan

Haaaa l’hiver, la joie des grippes, des gros rhumes qui te cassent pire que si un troupeau d’éléphant avaient fait marathon sur ta petite personne, les crises de toux que tu penses que tu vas finir par cracher un bout de poumon, les concours de reniflements, la croissance exponentielle des mouchoirs en papier qui pulullent soudain partout dans les poches…
Moi la dernière fois que j’ai eu la grippe, c’était l’hiver dernier au Vietnam. Je me suis cogné un tel pic de fièvre que j’en ai eu des hallucinations, histoire de rigoler. Je voyais des chatons courir sur ma couette alors que je savais que le seul chaton de la pièce c’était le mien, et qu’il dormait sur mon ventre. Et vous, c’est quoi vos exploits d’hiver reniflottant grelottant? 😀

PS: je rappelle que j’ai un twitter aussi, je vous le dis parce que j’aime bien mais j’ai pas grand monde en contact dessus. Alors voilà, lectorat chéri, viendez cuicuiter avec moi, ce serait sympa ^^

2 Comments on J’en tiens une sévère

  1. Cristophe
    13 janvier 2013 at 17 h 33 min (5 années ago)

    Je ne suis jamais très malade et je ne suis pas inscrit sur touiteur.

    Répondre
  2. Appolonie Palpitante
    20 janvier 2013 at 14 h 58 min (5 années ago)

    Bon apparemment mes lecteurs ne font pas beaucoup d’efforts pour être malades eux aussi…

    Répondre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :