Archive of ‘Nos amis les bêtes’ category

Le chat, ce noble et délicieux compagnon

chat-propreté-vomi-carrelageOeuvre de Charles Joseph Grips

Il faut bien concevoir, toute personne ayant eu un jour un chat chez lui le sait, que nous n’avons pas avec ce doux ami un animal de compagnie. Clairement et nettement, c’est lui qui a un humain de compagnie, et s’il a décidé de vomir ses croquettes tièdes dans tes chaussons / juste derrière la porte qui va les étaler quand tu sors de ta chambre / au milieu du passage, c’est probablement que tu l’avais bien mérité. Esclave indigne, tssss.

Ok c’est l’arnaque mais pour une fois…

Bon désolée je sais que vous allez hurler de désespoir quand vous verrez que ce message est un faux message sans image à regarder. J’ai pas trop eu l’inspiration divine dans mes petits neurones endiablés ces derniers jours (ceci sûrement lié au fait qu’avec un rhume d’enfer je fais une tétralogie musicale pour trompette bouchonnée avec mon nez et mes mouchoirs).

Néanmoins je voulais vous faire partager mon hilarité la plus totale à la lecture de cet article de blog qui m’a fait pleurer de rire, sur les dessins animés de Disney et le sexisme plein de préjugés odieux qui les entourent. J’ai tellement rigolé que je pense que ça vaut le coup que vous alliez faire un tour pour lire ça, je m’en voudrais de le garder pour moi:


De rien.

Comme c’est charmant…

Emile Pierre Metmacher, Une jeune beauté traversant un ruisseau devant un chasseur

Amis de la poésie, bonjour et bon lundi! Ah que je suis sympa de vous poster des trucs comme ça histoire de vous mettre dans la joie et la bonne humeur dès le début de la semaine! Sérieux, ne devrait-on pas me canoniser pour vous apporter de la gaieté en ces heures grognonnes, barbouillées de traces de couette abandonnée, pleine de manque de café? Ma bonté me perdra… (ainsi que ma modestie qui est, comme chacun sait, la moindre de mes qualités.)

Mais il est malade celui-là!

32-la-tortue-cheval
Oyez oyez, fidèle public, demain matin je pars pour Londres. J’essaie à nouveau de mettre en place un message programmé pour apparaître demain, on espère que cette fois-ci ça va marcher… mais vu ma maîtrise de la puissante technologie de l’internet, c’est pas gagné. Déjà que je galère avec l’eau courante et l’électricité, hein…. Je vous souhaite à tous un bon week-end et je reposte des bêtises lundi quand j’aurai regagné ma hutte.